Notre blog

Informez-vous sur les cas d'utilisation de Tontine.Plus par de vrais associations. Le contenu est réguliérement mis à jour avec des astuces pour vous aider à gérer de manière éfficace votre asociation.

La tontine immobilière

La tontine immobilière


Dossier : Repenser le développement en Afrique grâce à la tontine d’investissement  

Ce dossier spécial est consacré à la tontine d’investissement comme catalyseur d’un développement inclusif et participatif. De l’immobilier en passant par les affaires et l’humanitaire, de nombreuses personnes mutualisent leurs efforts pour concrétiser des projets d’envergure. Explorons les multiples facettes de la tontine d’investissement.    

Les articles de notre dossier  

  • La tontine immobilière : associez-vous et copossédez des biens immobiliers  
  • La tontine d’affaires : une redynamisation de la notion d'associé d'affaires  
  • La tontine de solidarité : étendre la richesse en humanité 

La tontine immobilière : associez-vous, copossédez des biens immobiliers et participez au développement 

Vous mettre ensemble pour acquérir des biens immobiliers relève d’une logique apparente. Vous contribuerez à la redynamisation de ce secteur ainsi qu’à la formalisation des plans d’urbanisation. A ce titre, La tontine immobilière serait-elle l’avenir du développement infrastructurel ?  

C’est quoi la tontine immobilière ?

C’est une tontine qui repose sur la force du nombre. Une ou plusieurs personnes décident de se mettre ensemble pour acquérir des biens immobiliers ou pour les bâtir. Largement répandue chez la communauté afro et revisitée par elle, elle s’impose de mieux en mieux comme une référence de par sa souplesse et des nombreux avantages qu’elle regorge. Ce qui n’a pas toujours été le cas car avant de revêtir sa forme actuelle, la tontine immobilière s’est déconstruite et réinventée en se frottant à diverses civilisations. 

Origine de la tontine immobilière 

En guise de bref rappel historique, nous dirons qu’elle émerge au XVIIème siècle sous l’impulsion de l’Italien Lorenzo de Tonti. Il s’agit dès lors de deux ou plusieurs personnes qui se mettent ensemble par le biais d’un pacte pour acquérir des biens immobiliers. Il n’est pas question ici d’indivision. Ceci parce qu’à aucun moment, un signataire du pacte ne peut instiguer la vente ou la répartition de la propriété. La copropriété n’est non plus pas à l’ordre du jour : ce n’est que lorsqu’il reste un dernier survivant que la réelle propriété des biens peut être établie. Ces biens seront déclarés comme toujours ayant appartenu au survivant.  La raison est simple : chacun des acquéreurs possède l’intégralité des actifs en cas de décès des autres membres. D’après cette structuration, pour tirer un quelconque intérêt, il fallait en être le survivant. 

Evolution de la tontine immobilière dans le contexte européen  

Si dans sa configuration de départ, la tontine immobilière était à vie, le constat est que de nos jours, elle se rapproche de plus en plus d’un collectif d’épargnants dans le contexte européen. Ces épargnants mettent en commun leurs efforts sur une période bien définie pour entrer en possession des biens immobiliers qui en retour pourraient générer des produits à court, moyen ou long terme. Tout cela dépend de leur exploitation. Il est donc impossible pour les cocontractants de récupérer le capital de départ. Passée la période arrêtée pour la tontine, les tontiniers se répartissent les capitaux accumulés ainsi que les intérêts produits. Si un membre ou plusieurs membres décèdent avant l’échéance, leurs parts sont réparties équitablement entre les membres survivants. Il n’existe pas principe de succession dans ce cas de figure : le décès des uns constitue donc un gain pour les autres.  

Dans notre contexte empreint de solidarité, l’approche de la tontine immobilière prend une forme différente.  

La tontine immobilière dans le contexte africain :  

La concentration du travail dans les villes favorise l’exode rural et entraine une surpopulation. Une surpopulation qui se matérialise par un sous-emploi et un difficile accès au logement. Ce qui fait émerger une nouvelle crise, dite crise du logement. Pour aborder cette crise du logement, de multiples initiatives voient le jour. C’est le cas de la tontine immobilière réinventée par des Camerounais vivant au Canada au sein du Groupe d’action pour la solidarité et le développement (GASOD). Face à un lancinant verdict (la communauté noire qui peine à s’élever socialement parce qu’en situation de précarité malgré un bon niveau d’instruction), ils ont choisi de renverser la tendance. Grâce à la tontine immobilière, nombreux sont les africains vivant au Canada qui ont pu entrer en possession d’un bien immobilier. A ce titre, la tontine immobilière peut servir diverses fonctions :   

a) la tontine immobilière de soutien

Ici, les membres de la tontine s’associent pour permettre à un membre à chaque cycle de débuter et finaliser son projet immobilier. Les fonds collectés sont directement injectés dans les projets d’achat ou de construction de l’immobilisation du membre. Supposons que vous êtes en début de carrière et vous que vivez en location. Après calcul, vous vous rendez compte que la location, très onéreuse, vous freine dans l’atteinte de vos objectifs. Vous prenez la décision de construire un logement à vous. Sauf qu’il faut les ressources nécessaires à ce projet et vous êtes très loin du compte. Vous avez deux options : obtenir un prêt bancaire ou solliciter votre réseau de tontiniers. Les difficultés de la première option (prêt bancaire) s’imposent à l’évidence. En bon gestionnaire, vous mobiliserez votre réseau de tontiniers, qui dans une démarche de solidarité vous permettra d’arriver à bon port. Vous pourriez ainsi construire votre maison, y habiter et le loyer que vous reversiez à votre bailleur vous permettra désormais de graduellement rembourser vos tontiniers. Cerise sur le gâteau : si vous êtes marié, votre épouse équipera à son tour votre maison grâce à sa tontine d’ameublement.  Résultat, vous irez dans le futur chercher votre maison du présent. Génial, n’est-ce pas ? 

b) la tontine immobilière de copropriété 

Imaginez un seul instant que vous êtes une personne en activité, vous gagnez très bien votre vie mais peinez depuis de nombreuses années à obtenir un bien immobilier (difficulté d’accès à une parcelle de terrain, fonds insuffisants, etc). Ensuite, vous avez plusieurs autres personnes dans la même situation qui disposent d’une ressource mais pas de l’autre. L’idéal ici serait de réunir vos moyens en vue de réaliser une copossession : deux ou plusieurs personnes détenant un immeuble ou un ensemble d’immeubles bâtis. De ce fait, chaque copropriétaire disposera d’une partie privative ainsi que d’une quote-part des parties communes (tantièmes). L’objectif est de rendre possible par le biais de l’union, ce que l’individualité est incapable de réaliser. Mieux encore, vos biens sont transférables à vos ayants droits en cas de décès. A ce rythme, non seulement vous disposerez d’un logement mais vous aurez aussi participé au logement de vos semblables dans une initiative commune de solidarité.     

c) La tontine immobilière de sécurisation 

Si vous ne vous reconnaissez pas dans les deux premiers cas, celui-ci vous interpellera sans doute. Vous êtes en activité, n’avez plus de problème de logement et votre seule préoccupation reste la sécurisation de vos liquidités, ouvrez une nouvelle brèche pour une source de revenus stable et constante. En vous joignant à des citoyens qui comme vous sont soucieux d’investir dans leurs pays d’origine, vous prendrez part à des projets immobiliers solidaires et responsables. Le logement précaire en Afrique est un fait : ce qui poussent à questionner les devoirs des détenteurs de ces biens immobiliers. Si nous nous accordons à dire que le développement infrastructurel constitue un pilier important du développement, participer à la concrétisation des projets immobiliers sociaux serait un bond en avant. Essayons de d’illustrer cette stratégie de consolidation : vous souhaitez vous lancer dans la construction d’un important projet immobilier, toute dépense prise en compte vous renvoie à un montant global de 200 000 000. Sur cette somme, vous ne disposez que 20 000 000 à ce moment précis. Vous décidez de la répartir en 10 parts égales. Vous coptez par la suite 9 autres personnes qui vous permettront de réunir le montant global du projet. A la fin du projet, vous possédez 10% de l’actif. Déduisons qu’au bout de 10 ans d’exploitation sociale ou commerciale vous récupérez vos capitaux investis, vous aurez ainsi une source de revenus constante et pérenne.  

C’est dans cette démarche que s’inscrit le projet Bridge Properties : entreprise qui se donne pour mission de simplifier au maximum le processus d’accès à un investissement immobilier de qualité et de participer développement infrastructurel au Cameroun. Elle a pour principales activités : la gestion immobilière, la gestion de patrimoine, le conseil en investissement immobilier et les prestations de services. Bridge Properties SARL se positionne auprès de porteurs de projets immobiliers comme facilitateur en offrant des solutions clés en main grâce à son réseau de partenaires et experts locaux (Notaires, Architectes, Conseil juridique et fiscal, Entrepreneurs, Partenaires financiers). Aussi auprès des investisseurs potentiels (Diaspora, Cadres d’entreprises, Financiers, …) pour proposer des produits innovants et fiables à même de satisfaire leurs attentes en termes de sécurité et de rentabilité. Enfin auprès des propriétaires de biens immobiliers pour apporter ses services de gestion locative, gestion de la copropriété, entretien, sécurité et rénovations des sites.  

Rendu à cette étape vous vous demandez surement comment parvenir à vous inscrire dans un projet commun. Surtout qu’il vous faudra :  

  • entrer en contact avec vos futurs cocontractants afin de développer un climat de confiance ; 
  • décider du plan et du planning de construction ; 
  • vous accorder sur la répartition de la propriété (horizontale ou verticale) ;
  • enfin, accepter de bâtir ensemble.  

Dans ce cas de figure, une plateforme qui vous mettra en contact avec vos copropriétaires est indispensable. Tontine.Plus, fort de sa communauté d’utilisateurs vous permet de prendre attache avec des milliers d’utilisateurs dans le monde pour donner vie à vos projets. 

Tontine.Plus nous permet une gestion efficace de notre réseau d’investisseurs au quotidien. Grâce à ses nombreuses fonctionnalités, nous sommes en mesure d’effectuer un suivi financier en temps réel du réseau.  Ainsi, les membres peuvent suivre l’évolution des cotisations, être notifiés en cas de non-respect des échéances de paiement, disposer des rapports des différentes assemblées générales, etc. Ce qui rassure grandement nos investisseurs en raison d’une certaine traçabilité des transactions et une transparence dans la gestion du réseau”.  Patrick Fomethe, Bridge Properties   

Ainsi, vous pourriez créer votre collectif (association) de copropriétaires, inviter des membres à vous rejoindre et épargner tous ensemble en vue de la réalisation de votre copropriété. Simple, pas vrai ? Passez à l’action dès maintenant ! 

AUTEUR

Auteur

Priscille DJAMFA

Communications and SM Manager

Commentaires (2)

  1. EdPTJFNXuYH
    2021-06-11 21:41

    WrPSpdIutQhBs

  2. rNadtvzGMUcwyi
    2021-06-11 21:41

    xObKlriTMpzGSm

Laisser un commentaire